UE : Personne au monde n'accepterait ce que nous avons accepté
Une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE s'impose, argumente le chroniqueur Tim Montgomerie dans le quotidien britannique The Times, s'adressant à ceux qui s'opposent à la perspective d'un Brexit : "Peu d'autres pays de la planète choisiraient de faire ce que nous avons fait. Posez la question à un Américain moyen de savoir s'il serait d'accord pour ouvrir ses frontières pour que les Mexicains ou Brésiliens aient le droit de vivre et travailler dans le Kansas ou en Floride. Interrogez les Japonais pour savoir s'ils seraient heureux que le gouvernement sud-coréen régule les droits de pêche dans leurs eaux territoriales. Rendez-vous à Canberra, et demandez aux Australiens s'ils seraient d'accord pour que des juges indonésiens, philippins ou néozélandais soient habilités à se prononcer sur l'expulsion de suspects terroristes du territoire australien. … Quand vous l'aurez fait, je vous recommanderais de baisser un peu le ton. Trop de bruit n'est jamais bon pour les tympans." (03.06.2015)


Commentaires (1)
Nouveau commentaire :


L'ObsE est un forum indépendant de recherche et d'analyse en vue de nourrir le débat sur l'avenir de l'Europe. Il ne reçoit aucun financement public ni privé.